Tous les articles par gilles meurisse

Cinq semaines en Bolivie

Pour beaucoup, la Bolivie est l’objet de la dernière semaine d’un voyage au Pérou, au Chili ou en Argentine, pour certains c’est le pays le plus instable de la planète avec ses presque 200 coups d’état et l’apothéose du Che, pour d’autres la source de la pomme de terre et du quinoa, pour les plus insoumis, le graal de la fameuse alliance bolivarienne…

Objet de ce texte

Le but de ce texte n’est pas de remplacer les guides existants, mais de donner quelques indications rapides sur ce que nous avons vu.
De même l’ensemble de photos qui se trouvent dans la galerie jointe ne visent pas à concurrencer les photos des agences de voyages ou à constituer un best of des photos de ce voyage. Elles montrent et documentent ce que peut voir un touriste attentif, compte tenu des contraintes qui sont les siennes : météo, horaires…Elles vous donneront sans doute une idée plus exacte de ce que vous pourriez voir et quelques idées pour planifier votre voyage. Continuer la lecture de Cinq semaines en Bolivie

Appel à la puissance publique

Par l’incapacité de pouvoirs européens à s’organiser nous avons lentement offert le capital des GAFA et autres éditeurs américains en les dispensant pratiquement d’impôts, mais cela ne semble pas suffire à leur rapacité et leurs abus sont innombrables. En voilà un qui pourrait devenir un exemple si les pouvoirs publics et les associations de consommateurs s’en donnent la peine. Continuer la lecture de Appel à la puissance publique

Un monde d’anges… et de nuages

La cause est entendue : le détournement d’argent public est un crime qui déshonore ses auteurs. Et la vindicte populaire et médiatique s’est abattue sans ménagement et à juste titre sur les quelques politiques ayant fauté. D’ailleurs c’est connu de tout un chacun, les coupables sont les multinationales qui ne paient rien, les milliardaires qui s’arrangent avec la loi et… les anciens politiques. Le reste de la population étant composé d’angéliques moutons tondus par une puissance publique supposée les massacrer. Continuer la lecture de Un monde d’anges… et de nuages

Dégagisme… après les politiques, les médias ?

Que n’a-t-on dit sur nos vils hommes politiques : de leurs conflits d’intérêts à leurs privilèges et leur coût exorbitant, de leur déconnexion du peuple à leur absence de résultats, de leur insouciance à gaspiller les fonds publics à leur supposée malhonnêteté en passant par leur clientélisme ou leur népotisme. Tout y est passé et les médias ont saisi avec bonheur cette aubaine pour gonfler leur audience. Mais sont-ils eux-mêmes exemplaires ?

Utilisation de fonds publics Continuer la lecture de Dégagisme… après les politiques, les médias ?

Élections, le risque de l’optimisme ?

On peut concevoir pourquoi certains ont voté pour la droite : une recherche d’efficacité, de rigueur, de liberté économique, de remise en ordre des finances publiques, de restauration de la responsabilité individuelle et du courage, même si l’on peut regretter que ce soit au détriment la justice sociale.
On peut concevoir pourquoi certains ont voté pour le socialisme : une idée de justice, d’égalité, de liberté sociétale, de générosité, de collectif, d’un État juste contrôlant les pulsions égocentriques de chacun, même si l’on peut regretter que ce soit au détriment de l’efficacité. Continuer la lecture de Élections, le risque de l’optimisme ?

La démocratie c’est quand on gagne

Onze candidats ont choisi de tenter de convaincre le peuple français en participant à des élections dont ils ont accepté les règles.
A l’issue d’un scrutin dont aucun n’a dénoncé quelque irrégularité significative, le peuple français s’est exprimé.
Il a éliminé la droite de gouvernement parce qu’elle avait oublié que l’efficacité économique ne peut se construire sans un peu de justice sociale.
Il a éliminé les gauches parce qu’elles avaient oublié que la justice sociale ne peut se construire sans un minimum de réalisme et d’efficacité économique.
Il a éliminé les deux parce que toutes s’enfermaient dans des querelles internes intolérables plutôt que de s’intéresser aux problèmes réels. Continuer la lecture de La démocratie c’est quand on gagne

Fillon, quand un scandale peut en cacher un autre

Fin janvier, à moins de trois mois des élections présidentielles, après la clôture des différentes primaires, des révélations indiquent que François Fillon aurait salarié son épouse et ses enfants dans des emplois présumés fictifs entre 1998 et 2014. La justice ou l’histoire établiront si ces faits sont exacts, le droit dira s’ils sont légaux. S’ils sont réels et illégaux, souhaitons que la justice les sanctionne. S’ils sont réels, mais légaux, ils sont moralement inadmissibles. S’ils sont faux….
Mais il est un aspect de l’affaire que les médias n’abordent pas.

Continuer la lecture de Fillon, quand un scandale peut en cacher un autre

Vers une domestication de l’homme ?

Depuis l’origine de l’histoire, des élites dominent les peuples par la contrainte, physique, légale, religieuse, économique, médiatique ou autre…contrainte souvent tolérée au titre des avantages induits, du poids de la tradition, voire même de la simple fatalité.

Et chaque fois que cette domination rend la situation intolérable à une partie des peuples, des révoltes ou des révolutions la font évoluer vers…un nouveau type de contraintes [1]!

Aujourd’hui, la prétendue égalité des chances et la démocratie imputent aux mérites de chacun sa propre situation[2]. Toute idée de domination, de contrainte ou d’inégalité devient donc inadmissible et chacun, indéfiniment insatisfait d’un sort toujours injuste à ses yeux[3], n’en finit pas de maudire les élites du moment coupables de sous-valoriser ses vertus. Continuer la lecture de Vers une domestication de l’homme ?

Championnats de France Chiens de traineau

Il faut toujours laisser sa place à la chance. Ce championnat était discret et aucune affiche ne nous en avait prévenus. Aucun circuit n’était diffusé. Ce fut donc un hasard heureux de rencontrer, sur le parking de la Darbella à Prémanon, les multiples équipages qui s’y trouvaient. Un de ces multiples sports, qui, loin du sport business, peut rassembler des passionnés désintéressés venus de toute la France et heureux de parler de leur passion. Des centaines de chiens qui sont certes des combattants comme le montrent les photos, mais aussi des chiens très affectueux en dehors de la compétition.  Nous avons passé un très bon moment, alors merci à tous les équipages. Prenez donc un instant et cliquez  ici pour déguster ces quelques images.