Texte de Jean Jacques

Cher Parrain,

Nous voilà tous  réunis dans une profonde tristesse, tu es parti brutalement et nous nous retrouvons un peu « groggy » par ce départ soudain . Nous te croyions inamovible ; toi et papa, vous formiez  les piliers de la famille et nous voilà tout désorientés.

Je te revois encore aux vacances de la Toussaint plein d’entrain, au volant de ta voiture, faire des allers -retours entre la maison pour voir papa qui ,à l’époque ,était mal en point, et le cimetière pour te recueillir sur les tombes fleuries de tes parents, nos grands-parents.

Comme cet été, où tu avais toujours des histoires drôles, désopilantes à nous raconter, que tu trouvais sur internet et que tu tenais à nous faire partager avec bonne humeur et un brin de malice.

Rien concernant l’actualité et la politique ne t’échappait ; les journaux , tu les dévorais et nous en avions un compte-rendu bien critique .

Ta retraite, tu l’avais bien méritée après des années à arpenter la campagne autour de Bellême, jour et nuit,avec une conscience professionnelle exemplaire. De nombreuses personnes ici peuvent te remercier pour toute l’aide et le savoir-faire que tu leur as apportés.

Tu aimais bien raconter  des anecdotes, je me souviens particulièrement  de celle où tu avais reçu un appel en pleine nuit, après une journée de travail bien remplie (et tu savais que le lendemain serait une journée  tout aussi harassante) .En  cette nuit épuisante, tu avais retrouvé le sourire en entendant à la radio de ta voiture la chanson de Henri Salvador «Le travail, c’est la santé !)

Cette anecdote illustre bien ta philosophie de la vie : du travail certes mais toujours avec de la  bonne humeur et une envie de voir le côté positif des choses.

Je te remercie toi et marraine  Odette, d’avoir reçu avec beaucoup de gentillesse et de chaleur nos deux fils , lorsqu’ils étaient en vacances chez nos parents. Ils ont passé de bons moments auprès de vous et je peux te dire qu’ils ont tout fait pour être là aujourd’hui auprès de toi.

Mon cher parrain,tu nous quittes après 93 ans d’une vie bien remplie,dont tu peux être fier tant sur le plan professionnel que familial .Nous n’entendrons plus ta voix mais nous n’oublierons pas les moments privilégiés que nous avons partagés ensemble avec toi et tu continueras ainsi à vivre dans nos cœurs.